Rechercher
  • optionacd

Voyage d'études J2: Visite du chantier de l’Ecole des Beaux-Arts de Nantes par Léon Grosse


Présentation du projet

Le projet s’inscrit dans le projet urbain de l’Ile de Nantes et plus précisément dans le Quartier de la Création. Ce dernier sera un complexe dédié au numérique comprenant écoles, laboratoires de recherche et entreprises. Le projet est mené par le maître d’ouvrage EPCC ESBANM (Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Nantes Métropole) représenté par Nantes Métropole et Franklin Azzi Architectures, le maître d’œuvre.

Léon Grosse s’occupe du lot des Fondations et Gros Œuvre et forme un groupement avec Baudin Chateauneuf, ces derniers possédant le lot de charpente métallique. Le projet est de 28 millions d’euros tous corps d’état confondus. Le groupement Gros Œuvre-Charpente métallique représente 10 millions d’euros dont 5,5 millions pour Léon Grosse. Le chantier va durer 29 mois et demi pour une livraison en septembre 2017.

L’école actuelle étant trop petite pour accueillir tous les étudiants et sur deux sites, il a été décidé de déménager dans une nouvelle école répondant mieux aux besoins des étudiants. Le projet consiste à réhabiliter les anciennes halles Alstom, occupées jusque dans les années 2000, puis de manière temporaire jusqu’en 2010.

Deux halles accueilleront l’école, un pôle universitaire dédié au numérique, un hôtel d’entreprise et la cantine numérique se partageront la halle 6 tandis que les halles 1 et 2 se transformeront en locaux pour un programme de restauration ainsi que des acteurs du pôle d’animation économique.

L’idée de base est de garder la structure métallique des halles afin de conserver l’héritage industriel de l’Ile de Nantes. La structure métallique est mise en valeur avec un bardage transparent qui permet aussi un apport de lumière. A terme, la structure accueillera 2 îlots séparés, totalement indépendants. Deux halles seront démolies afin de créer deux nouvelles rues piétonnes et un « Parvis des Arts ». Afin de montrer la structure métallique et de garder des grands volumes, les réseaux circuleront dans les alvéoles des poutres, peu de faux-plafonds seront nécessaires. Cependant, cela pose un problème d’acoustique, il a donc été décidé de couler une chape sur les planchers de coffre à dalles. Un auditorium et un amphithéâtre seront suspendus au-dessus du parvis.

Visite

Nous avons visité le chantier en compagnie du conducteur de travaux ainsi que du chef de chantier. Nous avons pu voir et comprendre l’installation des pré-murs de 4m, ces derniers sont très compliqués à couler car ils formeront à terme un mur de 12m de haut. Le coulage des voiles de grande hauteur est une opération compliquée : problème de pression (contrôle en continu) qui entraîne une obligation de couler en plusieurs fois. L’avancement est d’environ 80cm par heure. Les planchers du R+2 sont faits en pré-dalle pour des questions de gestion de grue mais surtout de porte à faux. Les travaux sont faits bloc par bloc (le projet est découpé en 5 blocs) : curage puis coulage du voile puis plancher, façade et enfin aménagement intérieur. Les poutres sont recouvertes d’une peinture intumescente après leur curage.

Remerciements

Nous tenions à remercier l’équipe de Léon Grosse qui nous a permis de visiter ce chantier intéressant et d’avoir répondu à nos questions.

Télécharger le compte-rendu au format PDF

#intégration #nantes #bâtiment #leongrosse

0 vue