Rechercher
  • optionacd

Voyage d'études J1: Visite du chantier de bassin de stockage et de restitution des eaux usées «


Présentation du projet

Nantes Métropole, maître d’ouvrage du projet, a démarré en septembre 2014 la construction d’un bassin de stockage et de restitution des eaux usées, d’une capacité d’environ 6 000m3 du Maquis de Saffré à Nantes, pour un coût global de 9,6 millions d’euros HT. Ce projet vise à améliorer la qualité de l’Erdre en limitant les rejets d’eaux usée par temps de pluie, à sécuriser l’alimentation en eau potable de l’agglomération en garantissant la potabilisation de l’eau de l’Erdre.

La maîtrise d’œuvre est assurée par EGIS, et les travaux sont réalisés par un groupement d’entreprises dont DLE Ouest (filiale nantaise d’Eiffage Travaux Publics) est mandataire, responsable de la partie génie civil. La paroi moulée est réalisée par SEFI Intrafor, le terrassement par Pigeon TP Loire Anjou, et le fournisseur des équipements tels que pompes, vannes et matériel électrique est ETP Hydraulique. La forte interaction entre tous les lots justifie la consultation pour un lot unique.

La mise en service est prévue pour Septembre 2016, après 23 mois de travaux.

Visite

La contrainte principale de l’ouvrage réside dans la forme du bassin qui doit s’adapter au terrain. Tandis que la plupart de bassins ont une forme circulaire, celui-ci doit avoir une forme rectangulaire, ce qui a de fortes conséquences en termes de structure. D’autre part, le square sur lequel le projet est implanté a une pente de 5%. Concernant le contexte géotechnique, le sol est constitué de schiste et le niveau de l’eau est particulièrement haut, ce qui a nécessité un ancrage assez profond. Les parois moulées du bassin, mis en œuvre à partir de janvier 2015, font 1 m d’épaisseur, pour une profondeur de 20 à 30 m. Après le début du terrassement en juin 2015, des liernes et un réseau de butons sont mis en place en septembre 2015 pour soutenir ces parois moulées. Le radier de 1,20 m d’épaisseur sera mis en œuvre en janvier 2016 et se trouvera 10 m sous l’Erdre. Pour finir, les locaux techniques seront achevés en juin 2016 et s’ensuivra l’installation des équipements en mai 2016. Au total, ce sont 16 700 m3 de terres qui seront excavées et 7 500 m3 de béton qui seront coulés (environ 2/3 pour les parois moulées). Une innovation a été mise en place pour l’évacuation des déblais, puisque 2 péniches permettent le transport de ces déblais par voie fluviale, sur la rivière de l’Erdre.

Remerciements

Toute l’option Aménagement et Construction Durables de CentraleSupélec tient à remercier Egis et Nantes Métropole pour nous avoir accueilli sur leur chantier et présenté le projet en détail, ce qui nous a permis de découvrir techniquement et en pratique des travaux de génie civil, ainsi que d’appréhender le lien entre les politiques d’infrastructures et le rôle de l’ingénieur.

Télécharger le compte-rendu au format PDF

#intégration #nantes #egis #ouvrage

36 vues